TRANSMISSION   -   TRANSGRESSION

un dialogue intérieur

 

 

ACCOMPAGNER UN PROCESSUS

de la domination à l'émancipation

Reconstruire l'Autorité

 

- o -

 

je recommande la lecture de mon livre 

"Une mère face à l'école : 

l'autorité, les abus, trouver un juste équilibre"

sorti en septembre 2007 aux éditions Yves Michel.    Il est plus abouti que ce site qui 

reste toutefois  intéressant pour le déroulement du processus que je décris. 

 

Pour cette raison j'ai supprimé les liens avec les documents mieux développés dans le livre. 

J'ai conservé sur le site les textes que je n'ai pas exploités ainsi que l'introduction et 

la conclusion du sommaire qui sont la base du premier et du dernier chapitres du livre.

 

 

 

- o -

 

 

Ce site est proposé aux Parents qui se posent des questions 

sur leurs relations à l'Institution scolaire.

 

Il permettra aussi aux enseignants et personnels de l'Education Nationale de comprendre à quoi peuvent être confrontés les parents lorsqu'ils entrent en conflit avec le système scolaire.

 

 

Josiane BLANC, présentation

 

 

Je fais le choix de ne pas synthétiser ce travail et, ainsi, permettre l'accès aux différentes étapes par lesquelles j'ai dû passer pour, d'une part, construire la réflexion théorique que je propose, mais surtout, pour sortir du conflit "intérieur" et "extérieur" que la confrontation acceptée a engendré.

Les documents sont présentés dans l'ordre d'écriture, seul le hiatus, tel que je l'ai vécu, n'est pas à sa place ; il a été écrit en dernier alors qu'il a été "l'énergie" source de l'évolution dont je parle. 

 

-  O  -

 

 

introduction

Si le premier document réalisé sur ce thème de recherche est un Mémoire de Maîtrise en sciences de l’éducation dans le cadre de la formation continue et d’un partenariat entre l’université de Tours et le Mouvement des Réseaux d’Echanges Réciproques de Savoirs dont le titre est :

 

Parents/Ecole : de la domination intégrée à l'émancipation

à travers le conflit (soutenu en juin 2001),

 

le travail que je propose est l’aboutissement de cette recherche-action qui a débuté alors que je vivais un conflit très dur avec un principal de collège, j'étais alors responsable d'un conseil de parents d'élèves. 

La conjugaison d’une formation en développement personnel, permettant de gérer les émotions, et de la recherche-action, permettant de mettre de la distance entre ce que je vivais et ce que je découvrais du système « autoritaire et hiérarchique » dans l'Education Nationale, m’a donné la possibilité d’aller très loin dans la compréhension des phénomènes mis à jour.

Suite à cette expérience de formation et à la réussite de chacun des membres du groupe, nous nous sommes posés la question de comprendre « en quoi le groupe » avait permis cela. L’histoire collective du groupe s’est forgée de telle façon qu’à un moment donné, alors que l’échéance de la soutenance approchait, nous nous sommes dit : « Tant que nous n’avons pas tous réussi, nous n’avons pas réussi ! ». Un livre a été réalisé sur cette expérience :

 

Quand l’université et la formation réciproque se croisent,

Histoires singulières et histoire collective de formation

(2004, l'Harmattan)

 

Le thème travaillé "ne m'a plus laissé tranquille" et j’ai continué des recherches personnelles que j’ai pu formaliser dans différents documents que je propose dans ce site.

 

-  O  -

 

Sommaire

  1. de la domination à l'émancipation

La pédagogie autoritaire ou l'idéal directif

A partir du constat de Philippe Meirieu qu’il n’existe pas d’autre pays que la France qui ait à ce point construit son système scolaire contre la famille, j’ai mené un travail de recherche sur la relation : Parents/Ecole : de la domination intégrée à l’émancipation à-travers le conflit qui m’a amené à travailler sur les liens adultes/enfants. J’ai dû moi-même réviser mes façons de voir. Ce que je retiens de ce travail c’est l’absolu cohérence du « système autoritaire et hiérarchique », si difficile à ébranler et qui se reproduit telle l’hydre de Lerne qui lorsqu’elle perd une tête en voit d’autres repousser. Aujourd’hui, seuls les parents sont montrés du doigt et il est difficile d’aller contre ce qui paraît être des évidences (en savoir plus).

Le hiatus tel que je l'ai analysé

Le hiatus est un manque de continuité, de cohérence entre deux éléments, un décalage, une interruption dans un mouvement ; il s’oppose à la cohérence qui est une harmonie logique, une liaison étroite entre des éléments, ce que demande l’Ecole aux parents. Dans cette partie nous allons essayé de retrouver dans les entretiens, répondant à quelques références théoriques, comment le hiatus “travaille” les personnes (voir le livre).

Mon expérience du hiatus

Après une longue réflexion qui a consisté à comprendre le phénomène du « hiatus » en me confrontant à d’autres expériences, j’ai pu adresser mon travail à Jean-Marie Delassus suite à une émission entendue sur France Culture. J’avais rapproché le regard qui permet le hiatus du « proto-regard » dont il parle. Lors de l’entretien téléphonique qui a suivi, Jean-Marie Delassus m’a incité à écrire sur ce phénomène du hiatus de « façon neuve », en oubliant tout ce que j’avais pu rassembler jusque là. J’ai décidé de tenter l’expérience et ce qui suit en est le résultat (voir le livre).



Ce document est le récit de ma formation

La formation que j'ai suivie s'est déroulée pendant trois ans (de 1998 à 2001). Lorsqu'elle s'est terminée, le groupe auquel j'appartenais a souhaité comprendre de quelle façon "le groupe" avait pu être porteur et permettre à chacun de réussir son parcours. Pour cela nous avons tous fait un récit de ces trois années puis nous les avons analysés. Voici un extrait de la quatrième de couverture du livre que nous avons réalisé grâce à ces récits : " Les questionnements pédagogiques actuels sont passionnants et difficiles... Au coeur de ces questionnements, cet ouvrage rend compte d'une formation dynamisée par une alliance contractuelle entre le Mouvement des réseaux d'échanges réciproques de savoirs et l'Université de Tours. Par ses pistes de pratiques et de réflexions, il révèle une transition possible où l'apprentissage coopératif en réseaux, techniques mais d'abord sociaux, est pensé, construit, enrichi au service de tous et de chacun... " (en savoir plus).

Quand l'Université et la Formation réciproque se croisent,
Histoires singulières et Histoire collective de formation

2004, l'Harmattan



  1. approfondissement et ouverture  

Société holiste - Société moderne : de l'implicite à l'explicite

Ce n’est que plus tard, après la lecture de « L’homme révolté » de Albert Camus, que j’ai pris conscience que l’attitude des parents face à l’école était de l’ordre d’une révolte universelle, « la révolte prouve par là qu’elle est le mouvement même de la vie et qu’on ne peut la nier sans renoncer à vivre. Son cri le plus pur, à chaque fois, fait se lever un être. Elle est donc amour et fécondité, ou elle n’est rien » (p380) (en savoir plus).


Initiation, Révolte, Méditation,

Cette ouverture m’a amené à m’intéresser aux phénomènes d’initiation et à réfléchir à l'enseignement comme à trois étapes initiatiques (en savoir plus).


Les trois monothéismes et émancipation de l'humanité 

A partir de là, une approche spirituelle, à travers les trois monothéismes, devenait « facile » (en savoir plus).


Les trois temps de la Loi

Plus tard c’est la découverte d’Alain Didier-Weill et des trois temps de la Loi qui m’ont permis de retrouver toujours ces « trois étapes » du processus d’émancipation (voir le livre).



  1. de la domination à l'émancipation : approches sociologique, spirituelle, psychologique  

Dans la structure autoritaire et hiérarchique seul le rapport au Monde est travaillé. Le mythe de l’Ecole de Jules Ferry a été abandonné par l’Education Nationale dans les années 60. Aujourd’hui, dans l’Ecole, il n’y a toujours pas de « désir essentiel » qui permette « le vivre ensemble » mais plutôt l’idée de « chacun pour soi ». L’éducation  induite permet « la loi de la jungle », la loi du plus fort, alors que l’Ecole « dit » ne pas vouloir éduquer mais instruire ! Les enfants issus de sociétés où la solidarité est reconnue comme valeur fondamentale sont exclus  car ils ne parviennent pas à intégrer la solitude imposée. (en savoir plus

  1. bis reconstruire l'Autorité  (suite)

En m’appuyant sur un travail de recherche qui a mis en évidence un certain « Vivre ensemble en formation par production de savoirs » dans le cadre d’une collaboration entre l’université de Tours et le Mouvement des réseaux d’échanges réciproques de savoirs, je peux proposer une autre construction de l'Autorité (voir le livre)




  1. épilogue  

Lorsque j’ai accepté de prendre des responsabilités dans le conseil de parents d’élèves du collège de mes enfants, j’étais très loin d’imaginer qu’un jour elles me permettraient de mettre en évidence un système aussi complexe (aller plus loin)

 

 

  1. conclusion

Pour conclure cette longue réflexion sur l'Autorité, j'ai essayé, d'une part, de trouver une explication personnelle au phénomène de l'Autorité, ce "refoulé / rappelé" face au chaos engendré par le ressenti. D'autre part, la rencontre tardive avec l'oeuvre d'Hanna Arendt m'a permis d'aborder le phénomène de gratitude qu'elle a tenté de cerner grâce à l'oeuvre de Faulkner. L' endurance, terme central dans l’œuvre de Faulkner : à la fois souffrir, mais pâtir et accepter jusqu’à un certain point cette souffrance, c’est autour de ce terme là qu'Hanna Arendt tournait pour essayer de saisir les conditions de cette gratitude (en savoir plus).

 

 

en savoir plus

eleutheropedie   l’éleuthéropédie « de ‘Eleutheria’ déesse de la liberté, et ‘Pedeïa’ pédagogie, apprentissage. Ce nom exprime l’idée qu’on peut apprendre à vivre libre. Il ne s’agit donc pas ici de liberté juridique ou politique, mais plutôt de cette liberté intérieure qui nous permet de penser et d’entreprendre sans contraintes inutiles (intérieures ou extérieures), d’être créatifs et finalement, si nous le voulons, de nous rendre heureux » (Le Bon D, 1997, p. 3).

Mémoire de maîtrise : voici le mémoire de maîtrise soutenu en juin 2001. J'ai modifié l'interligne et la pagination s'est réduite, elle passe de 222 pages à 185 pages. Le sommaire en tient compte.  Aujourd'hui, après toute la réflexion qui a suivi ce travail, il est probable que je n'emploierais pas certains termes mais à l'époque je ne connaissais absolument rien à ces phénomènes et c'était pour moi une véritable découverte et un vrai "chamboulement".  en savoir plus

arbre_de_vie : une proposition de compréhension.

silence_dans_l_education : Communication de Pascal Galvani (l'un de mes directeurs de recherche)  au Groupe de Recherche en Anthropologie Poétique des Pratiques Educatives Université Paris VIII  - 16 juin 1994 : Le silence dans l'éducation et dans la formation spirituelle de la personne chez les indiens d'Amérique du nord. Un texte très intéressant.

ouverture : dans ce document je placerai des courriers  adressés à certains chercheurs lorsque j'aurai rencontré des similitudes entre ce qu'ils expriment de leur travail de recherche et les phénomènes que j'ai rencontrés et analysés. Ce qui en résulte ne m'appartient pas.

la Pyramide du "je" : outil construit pour donner la possibilité de comprendre ce qui se passe dans un conflit, comprendre d'où l'on parle et d'où parle l'autre. L’outil « Pyramide_du_je » se compose de deux parties :

-         les quatre faces de la pyramide à construire : pyramide_du_je_1

-         une explication de la pyramide reprenant les éléments indispensables de la 1ère partie, suivie du  mode d’emploi et différentes remarques permettant de comprendre certaines situations, elles ne sont pas exhaustives. Une utilisation accompagnée par une personne ayant déjà travaillé sur les émotions est indispensable  si le travail est collectif, de même qu'un climat de confiance : pyramide_du_je_2

       

Mystere_de_la_Vie :  Ce poème referme ce site qui ne sera plus alimenté. Bon vent à chacun qui arrivera ici.

            

 

sites recommandés